Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Tout comme son prédécesseur Tennis in the Face, Baseball Riot possède quelques qualités sympathiques : un design original et un gameplay très sympa pendant les 5 premières minutes, ainsi qu’un prix plus qu’abordable par rapport à la quantité de niveaux disponible (4,99 euros sur l’eShop). En revanche, le manque de renouvellement et de diversité dans les niveaux le rend très vite barbant. Pour des nouveaux venus dans la franchise, cela peut être une découverte sympa et abordable, surtout que certains éléments d’interface sont plus propres que dans l’opus précédent. Pour les fans de Tennis in the Face, ce sera évidemment satisfaisant, mais ceux qui n’ont pas aimé plus que ça, passez votre chemin, il n’y a rien dans Baseball Riot qui vous charmera plus que chez son grand frère. Quasiment le même jeu, donc le même verdict.
Verdict !

Les +


  • Une ambiance décalée
  • La possibilité de rejouer tous les niveaux à volonté
  • Un principe de base assez déjanté
  • Le prix
barre

Les -


  • Un gameplay répétitif
  • Un concept qui n'a pas été poussé jusqu’au bout
  • Pas d’intérêt si on a déjà Tennis in the Face
0 commentaire(s)
Baseball Riot
Par Skyward, le mardi 13 février 2018

Après avoir porté le comique bouncer game Tennis in the Face sur Switch en 2017, les Finlandais de 10tons enchaînent et sortent Baseball Riot dans la même veine. Ce jeu, clairement identifiable comme une suite, apporte-t-il du nouveau contenu intéressant par rapport à son prédécesseur ? Est-ce une suite intelligente ou un simple copié-collé ? 

On prend les mêmes et on recommence !

Gabe Carpaccio est un ancien joueur de baseball tombé en disgrâce, qui profite de sa retraite sportive pour se lancer dans une mission divine : débarrasser le continent tout entier de la maléfique entreprise Explodz, productrice de sodas énergétiques explosifs rendant accro et agressifs tous les habitants de la ville qui y auraient goûté. Gabe devra dégommer ses ennemis à coup de balle de baseball en mode chamboule tout (ou Angry Birds) pour se frayer un chemin jusqu’à l’usine.  

Un sentiment de déjà vu ? Pas surprenant ! C’est à peu de choses près la même histoire que celle de Tennis in the Face, sorti sur Switch plus tôt en 2017. Pour les joueurs ayant testé l’opus précédent, il n’y aura que peu de nouveautés. Là où on incarnait un joueur de tennis, on incarne un joueur de baseball, l’entreprise ennemie est la même, et au lieu d’évoluer dans la seule ville d’Oddington on se bat contre les fanatiques de la nouvelle boisson maléfique sur tout le continent. Quelques petites différences de gameplay existent cependant.

Home Run dans les étoiles

Tout comme dans Tennis in the Face, l’idée est d’évoluer sur une carte où chaque case correspond à un niveau. La carte est composée de plusieurs régions qui se distinguent par le type d’ennemis qui s’y trouve et on passe d’une région à une autre en atteignant une case aéroport. Comme dans l’opus précédent, peu de soin a été apporté pour rendre l’évolution du jeu intéressante avec des régions et des tableaux qui se distingueraient vraiment les uns des autres. La difficulté est assez aléatoire au cours du jeu.

Dans chaque tableau, Gabe est immobile dans un coin et doit réussir à assommer tous les ennemis en ajustant ses tirs et en détruisant ou contournant des obstacles en tout genre. La composition des niveaux est parfois farfelue et ne semble pas toujours réfléchie. Pour jouer, il suffit de viser dans une direction et de tirer avec A en réfléchissant aux rebonds nécessaires pour atteindre tous les ennemis. On précisera que la nouveauté de Baseball Riot est qu’en plus des ennemis, chaque niveau contient 3 étoiles à briser pour finir le jeu à 100%.

Loin d’être facultatives, ces étoiles sont en fait indispensables pour avancer dans le jeu (ce qui n’est pas précisé au début). Pour passer d’une région à une autre il faut avoir récolté un certain nombre d’étoiles (un peu trop élevé d’ailleurs). Cet élément rajoute une certaine pénibilité puisqu’il va falloir refaire des dizaines de fois des niveaux que l’on a déjà réussi plus ou moins par hasard (car vu la variabilité des rebonds gagner tient souvent du miracle) pour pouvoir atteindre ces satanées 3 étoiles. Baseball Riot est donc dans la pratique plus difficile et laborieux à finir que Tennis in the Face.

On s’endort toujours dans les gradins…

Baseball Riot étant une copie quasi parfaite de Tennis in the Face, il en a les mêmes qualités et les mêmes défauts : côté cartoon et comique agréable, principe de base fun, mais pénibilité, monotonie et lassitude sur le long terme.

Pour quelqu’un n’ayant jamais joué à Tennis in the Face, jouer au titre peut être une expérience sympa et les fans apprécieront forcément de pouvoir prolonger le plaisir à petit prix. En revanche, ceux qui ont détesté le premier opus n’apprécieront pas plus le second, à moins que ce qui leur manquait fût le challenge, plus présent ici.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • 10tons
Développeur
  • 10tons
Genre
  • Action - Sport
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   vendredi 19 janvier 2018
   vendredi 19 janvier 2018
   Non prévue

Site officiel
http://www.10tons.com/Game/baseball_riot.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016