Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Les jeux dits « casual » répondent souvent à une catégorie de joueurs, certes large, mais toujours bien délimitée. A Short Hike lui, parlera aussi bien à cette frange de joueurs qu'à celle du core gamer, pour peu qu'ils soient prêts à profiter du voyage et de tout ce qu'il a à offrir. Le titre est une invitation de tous les moments à l'exploration et à la découverte, sans jamais rendre le joueur passif. Techniquement parfait et artistiquement maîtrisé, le jeu ne possède qu'un seul réel défaut : l'ergonomie de son inventaire, très archaïque. Il s'agit néanmoins là d'un petit détail, surtout quand on voit le boulot abattu partout ailleurs, notamment dans sa maniabilité, fluide et plaisante comme rarement un jeu de marche ne l'aura jamais été. Regorgeant de surprises multiples, de personnages et dialogues réussis, cette petite randonnée vous est vivement recommandée par nos soins. Si le jeu d'aventure AAA possède Breath of the Wild comme mètre-étalon, la sphère indépendante elle, peut désormais compter sur le paisible et petit – mais diablement riche – A Short Hike.
Verdict !

Les +


  • L'aventure, la vraie, sans repères et objectifs forcés
  • Une maniabilité extrêmement plaisante
  • L'île de Hawk Peak, son level-design intelligent et sa cohérence rare
  • Un jeu qui foisonne de surprises
  • Une direction artistique surprenante, mais maîtrisée et soignée
  • Une jolie et reposante bande-son
  • Une chouette écriture, à la fois drôle et touchante
  • Accessible sans pour autant laisser le joueur passif
  • Une durée de vie malléable, toujours pour le meilleur
  • La présence d'une option pour gérer l'aspect visuel
  • Techniquement au poil, en portable ou sur TV
  • Un prix raisonné et à la portée de toutes les bourses
barre

Les -


  • Un inventaire trop archaïque
  • La caméra fixe qui, sur quelques plans, peut gêner dans les phases de vol
0 commentaire(s)
[Nintendo Switch] A Short Hike
Par Kalimari, le lundi 5 octobre 2020

Les vacances passées, peut-être rêvez-vous déjà de vos prochains repos ? En cette année bien trop anxiogène, le jeu vidéo semble rester la meilleure des escapades. On pourrait alors se sentir l'envie d'acheter un simulateur de marche, mais force est de constater que ce genre laisse bien trop souvent le joueur passif, quitte à rapidement l'ennuyer pour le perdre à tout jamais. Alors, quand au détour d'un Indie World on nous apprend le shadowdrop de A Short Hike, un jeu de randonnée paisible et contemplatif, on reste sceptique, surtout face au choix assumé d'une telle direction artistique. Disponible sur le Nintendo eShop depuis le 18 août dernier au prix de 6,99 €, le titre développé par Adam Robinson-Yu et édité par Whippoorwill ne semble, a priori, pas assez solide pour se frayer un chemin parmi les ténors du genre. C'est pourtant tout l'inverse, tant A Short Hike propose un voyage coloré et reposant, parfois même touchant, tout en n'oubliant pas de replacer le joueur comme actif. L'aventure avec un grand A, rien que ça, et on vous explique pourquoi.

Rando of no Blood

A Short Hike place le joueur dans les plumes de Claire, une jeune oiselle rendant visite à sa tante, une garde-forestière postée dans le parc provincial de Hawk Peak. Outre la visite d'un parent, c'est aussi l'occasion pour Claire la citadine de faire une petite escapade en terres sauvages, bien loin de tout le raffut de son quotidien. À peine arrivée chez son hôte, dans une petite case au bord de la mer, que l'oiselle s'empresse d'utiliser son smartphone, dans l'unique attente de recevoir un important appel. Manque de chance, le signal y est trop faible, même pour écrire ou recevoir ne serait-ce qu'un seul SMS. Sur les conseils de la tante et pour espérer retrouver un quelconque contact avec le reste du monde, le joueur devra guider Claire jusqu'au sommet de la montagne, ou le réseau semble existant. Pour mener à bien sa mission, rien ne l'oblige à suivre les balises posées ici et là ; sortir des sentiers battus est vivement conseillé, tant les bois, les flancs de montagnes ou les îlots dispersés partout à Hawk Peak regorgent de surprises et de randonneurs en tout genre, prêts à aider pour peu qu'on leur prête main-forte à notre tour.

S'il fallait absolument comparer A Short Hike à d'autres titres, notamment pour les Nintendophiles, alors on se mouillerait à invoquer les noms de The Legend of Zelda : Breath of the Wild et d'Animal Crossing (la série dans son ensemble). Le premier pour son approche de l'escalade, de son exploration dénuée d'assistanat ou encore de la manière dont il distribue ses objectifs, quêtes et récompenses ; le second pour son aspect chill et sans affrontements, ses dialogues à la fois drôles et savoureux ou ses personnages hauts en couleur. Les débuts de la randonnée seront difficiles, tant Claire manque cruellement de capacités physiques : la durée de l'escalade y est très limitée, tout comme les sauts dont elle dispose. Pour améliorer ce déficit d'endurance, le joueur devra mettre la main sur de précieuses Plumes d'or. Certaines peuvent être achetées ou échangées chez des vendeurs et randonneurs, d'autres sont enfermées dans des coffres cachés dans la nature ou sous terre, tandis que les dernières se verront offertes comme récompenses, pour peu que le joueur accomplisse certains « exploits », comme ramasser certaines ressources, remporter des courses de parkour, battre le record d'échanges au Beach-stick ball, pêcher tout un tas d'espèces, et bien plus encore.

Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau, d'aller plus haut

Si A Short Hike permet aux joueurs et joueuses de vivre leur aventure comme ils le désirent, on ne peut toutefois pas s'empêcher de leur offrir un conseil : qu'ils prennent le temps de se perdre et de discuter avec les autres randonneurs. Comme dans Breath of the Wild et Animal Crossing, ou tout simplement comme dans la vie, la vraie, ce n'est pas dans sa finalité qu'un voyage révèle toute sa beauté, mais bel et bien tout au long de son déroulement et des petits détours qu'on aurait volontairement déclenchés. Non seulement il s'agit là de la meilleure des méthodes pour découvrir la richesse de A Short Hike, mais c'est aussi le seul moyen de dénicher des cartes au trésor (et leurs énigmes complexes), de trouver de nouveaux objectifs annexes ou de récolter des indices sur une « quête » en cours. Les randonneurs sont bavards et il ne faut pas hésiter à retourner les voir, même lorsque leur requête a été entendue et résolue. Outre la marche, les sauts et l'escalade, Claire pourra aussi se frayer un chemin de bien d'autres manières : en bateau, en faisant éclore des fleurs rebondissantes ou en planant via des courants d'air ou après un saut en hauteur. Le titre demande près de cinq heures pour être complété à 100 %, mais en ligne droite, il peut se traverser en moins d'une petite heure et demie.

Visuellement, A Short Hike propose au joueur plusieurs filtres de « pixellisation ». De base, le titre ressemble à s'y méprendre à un jeu Nintendo DS, avec sa 3D grossière et toute la technique qui en découlerait. Si la première demi-heure est – il est vrai – assez rebutante, on finit par s'y faire et même par apprécier le véritable parti pris. Une direction artistique somme toute assez peu utilisée chez les indépendants, lesquels lui préfèrent la 2D dessinée ou, bien plus souvent, en pixel-art. Si vous n'êtes toutefois pas certains de vous en accommoder, il est possible d'affiner les graphismes à travers plusieurs filtres. Le jeu est vivement coloré, proposant plusieurs environnements malgré la relative petite taille de l'île, passant des plages de sable fin aux pics enneigés, tout en n'oubliant pas les bois verdoyants ou encore un cimetière pluvieux. La bande-son, composée par Mark Sparling, se marie tout aussi naturellement au titre que sa direction artistique ; progressive, elle se compose parfois de quelques notes de piano et de guitare, mais aussi de synthés et percussions. Rien qui ne marquera les esprits toutefois, mais les morceaux sont de qualité et collent parfaitement à l'action donnée et à l'ambiance générale qui se dégage du jeu. Enfin, aucun accroc technique n'est à déplorer, en mode portable ou sur téléviseur, qu'il s'agisse de bug ou du framerate.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Whippoorwill
Développeur
  • Adam Robinson-Yu
Genre
  • Aventure - Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   mardi 18 ao?t 2020
   mardi 18 ao?t 2020
   jeudi 24 septembre 2020

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Jeux-a-telecharger-sur-Nintendo-Switch/A-Short-Hike-1821799.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016