Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Inutile d’épiloguer sur ce portage qui n’a pas pris une ride, dans le bon, comme dans le mauvais sens. Fun, violent, politiquement incorrect (PEGI 18), avec les mêmes défauts et qualités qu’en 2011, Saints Row : The Third - The Full Package est un achat à conseiller aux gens qui n’ont pas eu l’occasion de goûter à cet ovni ou ceux qui sont en terrible manque d’un GTA-like sur Switch. Pour les autres, à moins de vouloir absolument revenir fouler le sol de Steelport en mode portable, on peut s'en passer.
Verdict !

Les +


  • Un GTA like sur Switch
  • L’esprit totalement décalé
  • La création de personnages délirants
  • La bande son éclectique et de qualité
barre

Les -


  • Techniquement toujours en 2011
  • L’effet « cool » retombe après quelques heures
0 commentaire(s)
Saints Row : The Third - The Full Package
Par Goonpay, le samedi 3 août 2019

Partant du constat très simple qu’aucun GTA-like n’est présent sur Switch et qu’il est très facile d’y proposer des portages vieux de 10 ans, il n’est pas surprenant d’y voir débarquer Saints Row : The Third - The Full Package. Pour autant, en s’intéressant de plus près à la série et en constatant que cet épisode est probablement le plus plébiscité, il n’est pas inintéressant de lui accorder son attention. Incarner le leader d’un gang à la renommée mondiale qui repart à zéro, tabasser des vieux à coup de sextoys géants, jouer les acteurs pour un nanar d’action et participer à tout un tas d’activités toutes plus immorales et stupides les unes que les autres vous interpelle ? Ce jeu est peut-être le messie que vous attendiez…

Fuck da Bullshit

Le gang des Saints dont vous faites partie a acquis une telle notoriété que tout le monde les vénère et se jette sur leurs produits dérivés : fringues, boissons énergisantes… Forcément cela crée des convoitises et, malgré leur succès, les Saints restent des voyous avides de mauvais coups. Le braquage d’une banque a priori facile va mal tourner et s’avérer un coup monté du Syndicat (un regroupement de différents gangs) pour soumettre les Saints à ses règles. Après cette introduction à la fois burlesque et survitaminée digne des plus gros films d’action hollywoodiens, vous vous retrouvez les poches vides dans la ville de Steelport… À vous de reconstruire votre empire !

Saints Row : The Third se distinguait déjà à l’époque de GTA par son ambiance complètement absurde, ses missions délirantes et ubuesques. Évidemment, le jeu étant un portage (l’original est sorti en 2011), rien n’a changé de ce côté. On attaque donc le jeu par la personnalisation de son avatar, ce qui peut prendre un certain temps tant les options sont nombreuses et complètement folles. Tout est permis et tout est fait pour montrer qu’on ne se prendra pas au sérieux : clichés sur toutes les nationalités, tronches grotesques, anatomie improbables, tenues excentriques, on peut autant créer le businessman à la coiffure et au sourire parfait de Ken, avec tongs et slip kangourou, que la grosse crasseuse en tenue de camouflage extraterrestre.

Ensuite, on sort son téléphone et on enchaîne les missions pour rafler des mises d’argent, améliorer son gang et augmenter sa dose de respect. Ces missions sont à l’image de la customisation des personnages ou des armes utilisables, c’est-à-dire des plus classiques aux plus excentriques. Pas d’étonnement donc à jouer l’exterminateur d’extraterrestre pour un film, de devoir imposer un chanteur pourri au public en balançant des abeilles sur les mécontents, de prendre les pouvoirs d’un super héros qui balancent des Kamé Hamé Ha et court à la vitesse de la lumière pour défoncer les flics… Bref, tout ce qui a fait la réputation du jeu en 2011 est resté intact.

Gangsta Rhythm

Que l’aventure n’ait pas changé, c’est tout à fait normal pour un portage, par contre, que la technique en soit restée au même stade, c’est une toute autre salade. Il y a huit ans, on pouvait dire que Saints Row : The Third n’était pas la claque graphique du siècle. Modélisations grossières, clipping, vie et circulation assez faibles, collisions et bugs assez fréquents… Ça n’a jamais empêché d’apprécier le second, troisième ou quatrième degré du jeu. C’est toujours le cas aujourd’hui, le regret en plus de ne pas avoir pris le temps de proposer des améliorations graphiques ou d’exploiter, par exemple, le gyroscope pour la visée. Difficile donc d’avaler la pilule sans broncher, mais force est de constater qu’en l’état, le jeu reste malgré tout aussi fun. Une chance également que la bande son soit toujours aussi bonne, avec ses différentes radios au style pouvant aller du classique au métal.

Étant donné que cette version reprend l’ensemble des DLC sortis et qu’il est possible de faire la campagne en ligne en coop ou de participer au mode Horde (affrontement de vagues d’ennemis en chaîne), Saints Row : The Third - The Full Package aura largement de quoi occuper les joueurs quelques dizaines d’heures, et bien plus évidemment si l’objectif est de viser le 100 %. Toutefois, le dynamisme des premières heures s’essouffle avec des missions pas toujours intéressantes et une ville au final pas si grande que ça, surtout en 2019 !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Switch
Editeur
  • Deep Silver
Développeur
  • Fishlabs
Genre
  • Action - Aventure
Nombre de joueurs
  • 1 - 2
Evaluation PEGI
  • 18
Sorties
   10 mai 2019
   10 mai 2019
   9 mai 2019

Site officiel
https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/SAINTS-ROW-THE-THIRD-THE-FULL-PACKAGE-1546811.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016