Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Si Another World reste un classique parmi les classiques, il s’agit aussi d’un titre au gameplay fondamentalement old school qui ne plaira pas à tout le monde. Plus de vingt ans après sa sortie, il réussit cependant l’exploit de conserver toute sa force narrative pour nous plonger littéralement dans un autre monde, que l’on découvre avec émerveillement, mais non sans appréhension. Dans l’idéal, tout amateur de jeu vidéo devrait jouer une fois dans sa vie au jeu d’Éric Chahi. Mais en pratique, on ne le recommandera tout de même qu’aux plus nostalgiques et aux plus curieux. Dans tous les cas, cette version 3DS, bien que fainéante, constitue un choix parfaitement valable du fait de son format portable très bien adapté.
Verdict !

Les +


  • Un chef-d’œuvre de minimalisme
  • Dépaysement garanti
  • Mise à jour graphique pertinente
  • Parfaitement adapté au support
barre

Les -


  • Quand même très old school
  • Frustrant par nature
  • Pas de 3D relief
  • Un peu court dans l’absolu
0 commentaire(s)
Another World - 20th Anniversary Edition
Par Kayle Joriin, le 24 Septembre 2014

Il y a quelques années, le charismatique Reggie Fils-Aimé avait défendu les standards de qualité Nintendo en expliquant que le constructeur ne souhaitait pas s'acoquiner avec les « développeurs de garage ». Une petite pique destinée aux studios spécialisés dans les jeux mobiles à bas prix, mais qui avaient pris une dimension éminemment ironique au vu du calendrier de l’époque. Coïncidence troublante, nous fêtions en effet, cette année-là, le vingtième anniversaire du cultissime Another World. Un titre notoirement connu pour avoir été réalisé « dans son garage » par le français Éric Chachi, et qui a pourtant offert l’une des aventures vidéoludiques les plus mémorables des années 90. Aujourd’hui, trois ans après la sortie de l’édition 20th Anniversary sur iOS, la 3DS accueille enfin la légende. L’occasion de découvrir si ce voyage vers un autre monde est toujours aussi magique.

Ginger versus Wild


Dans Another World, nous incarnons Lester Chaykin, un physicien pas forcément très malin, qui n’a rien trouvé de mieux que d’aller faire joujou avec un accélérateur de particules une nuit d’orage. Résultat : il se retrouve projeté avec son bureau, son PC et sa canette, au beau milieu d’un lac, des profondeurs duquel montent de terrifiants tentacules noirs. Après avoir échappé de peu à la mort, le rouquin va rapidement constater qu’il a été transporté “ailleurs” et que le monde dans lequel il se trouve est un tantinet hostile. Bien entendu, derrière ce mignon petit euphémisme, il faut comprendre qu’à peu près toutes les créatures vivantes que l’on va rencontrer vont essayer de nous tuer, que ce soit en nous bouffant, en nous étranglant ou en nous empoisonnant. Et si ces sales bêtes n’y arrivent pas, c’est l’environnement lui-même qui profitera de notre maladresse. Empalement sur des pics, chute vertigineuse et noyade intempestive sont ainsi monnaie courante dans cet autre monde. Hostile la nature...

Logiquement, le titre d’Éric Chahi baigne donc dans le Die & Retry le plus old school qui soit. Et comme il fait le choix d’une mise en scène minimaliste, sans aucune interface, texte ou indication, tout s’apprend dans la douleur. Un apprentissage d’autant plus frustrant que les checkpoints sont parfois assez éloignés des passages problématiques, ce qui nous oblige à refaire inlassablement certaines actions pour tenter telle ou telle stratégie. En outre, la maniabilité un peu rigide du héros n’aide pas toujours à traverser les passages orientés action. Si une bonne partie de l’aventure consiste en effet à se déplacer prudemment et à éviter les ennuis, Lester sera régulièrement amené à utiliser son flingue laser histoire de calmer les ardeurs des autochtones. De grands humanoïdes au teint blafard et à la force physique conséquente qui vont d’abord le faire prisonnier, avant de le traquer sans répit suite à son évasion. Heureusement, notre héros bénéficiera de l’aide inespérée de son compagnon de cellule, avec lequel il liera une amitié d’autant plus belle qu’elle ne passe de longs discours.

Jeu marquant, portage fainéant


Au-delà de son gameplay à l’ancienne, dans lequel nombre de joueurs modernes risquent de ne pas se retrouver, Another World reste ainsi une œuvre puissante, qui nous immerge dans son univers avec des moyens techniques pourtant assez dérisoires au vu des standards actuels. Si à l’époque, le jeu étonnait par ses animations, obtenues grâce à la technique de rotoscopie, il faut bien reconnaître qu’il a aujourd’hui pris un méchant coup de vieux. Et ce, malgré une mise à jour graphique sympathique qui lisse les modèles 3D et enrichit les décors de jolis petits effets visuels (même si certains passages ne semblent bizarrement pas en avoir profité). Pourtant, malgré les années, la magie est toujours là, et si la réalisation n'impressionne plus vraiment, le jeu bénéficie toujours d’une patte artistique indéniable et d’une ambiance sonore aussi discrète que pertinente. L’aventure est certes très courte, mais même en la connaissant par cœur, on y revient avec un plaisir. La marque des grands jeux !

Concernant cette version 3DS, outre le fait que le rythme du jeu s’adapte à merveille au format portable, on apprécie le confort apporté par le petit écran de la console qui atténue les injures du temps. En revanche, on regrette qu’aucun effort n’ait été fait pour profiter des fonctionnalités de la machine. L’écran tactile reste ainsi désespérément noir et la 3D stéréoscopique a été totalement ignorée alors qu’elle aurait permis de se plonger encore davantage dans l’étrange monde créé par Éric Chahi. En guise de bonus, il faut donc se contenter de ceux déjà présents dans la version 20th Anniversary, à savoir trois niveaux de difficulté, une bande-son remastérisée, et bien entendu les améliorations graphiques précédemment citées. Petite touche d’humour involontaire, on peut d’ailleurs opter dans les options pour des graphismes en « basse définition » (correspondant au jeu d’origine) ou en « haute définition », ce qui avouons-le est une première pour la portable de Nintendo.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Digital Lounge
Développeur
  • Digital Lounge
Genre
  • Aventure - Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   2014
   2014
   Non prévue

Site officiel
http://www.anotherworld.fr/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016