Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #84
Switch, Pokémon et indés : la Triforce
Accueil podcast Télécharger le podcast

Virtua Tennis déçoit quelque peu. On espérait une bombe, on a juste un bon jeu, qui devrait évidemment plaire aux fans mais qui rebutera les autres par son aspect graphique pas assez fouillé. On espère que Sega rectifiera le tir pour le possible deuxième épisode. Croisons les doigts...

Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Les graphismes
  • Le son
0 commentaire(s)
Virtua Tennis
Par Pierre, le 03 Juin 2003 à 12:28

Petit à petit, Sega adapte ses hits arcade pour la petite portable de Nintendo. En attendant Super Monkey Ball Jr, HitMaker nous offre une petite mise en bouche avec Virtua Tennis. Ce dernier arrive-t-il à nous faire oublier la version Dreamcast ? Réponse tout de suite...


Le meilleur... sur DC uniquement ?

La sortie de Virtua Tennis, d'abord en arcade puis sur Dreamcast, faisait office de révolution au sein des jeux de sport. Le deuxième épisode, l'an dernier, sans pour autant révolutionner, offrait de nombreuses innovations : vitesse accrue, profondeur énorme, graphismes sublimes, fun à souhait...etc En gros vous l'aurez compris, Virtua Tennis n'est pas une petite pointure... Voyons ce que la version GBA nous offre à son tour... En démarrant leur console, les fans remarqueront tout de suite d'énormes similitudes avec les précédentes versions. Premièrement, le menu est exactement identique à celui de Virtua Tennis 2. Les 4 modes désormais célèbres sont présents : Tournament, Exhibition, World Tour et évidemment Options. Tout d'abord, un petit tour du côté des options s'impose... Ici aussi, les ressemblances sont très frappantes, la plupart des options sont restées les mêmes (mais certaines ont disparu) : difficulté (easy, normal, hard, very hard), nombre de jeux (de 1 à 6), tie break (ON/OFF), deuce (ON/OFF), le classement des meilleurs scores ainsi qu'un sound test. Le mode tournament propose quant à lui de prendre part à un tournoi, en simple ou en double, constitué de 4 matchs. Vous avez le choix parmi 6 tennismen et 6 tenniswomen ; malheureusement, la plupart sont imaginaires, seules Venus et Serena Williams sont restées des épisodes DC ; c'est dommage, mais on ne se plaindra pas car les persos les plus beaux physiquement sont les français (la petite frenchy est super mignonne, je vous jure !). Le mode Exhibition propose lui de participer à des matchs amicaux, en solo ou à 2 joueurs. Néanmoins, le mode le plus intéressant reste le World Tour. Le but est resté le même : vous créez 2 persos, un masculin et un féminin, et vous devrez gérer leur carrière en les entraînant, en achetant du matos et en gagnant des tournois pour monter dans le classement SPT (Sega Professionnal Tennis, plutôt original...). La seule différence flagrante est la disparition de la gestion du temps : le mode en devient donc un peu plus facile. De nouveaux entraînements très loufoques prennent place dans des lieux plus que cocasses (ferme, restaurant, etc) ; de plus, les magasins sont toujours aussi complet. Pour parer la linéarité, vous gagnerez de nouveaux bonus (une collection d'objets est à compléter), de nombreux tournois et autres entraînements. L'essence originelle de la version originale (faut suivre héhé) a donc été conservée : quelques éléments ont disparu mais des nouveautés font leur apparition.



Mais qu'en est-il du gameplay ?

Bonne question il est vrai... Cette chose appelée gameplay est souvent la caractéristique essentielle des jeux de sport. Sur DC, ce dernier était quasiment parfait. Sur GBA, les développeurs ont essayé de conserver les sensations telles quelles... avec plus ou moins de succès... Ainsi, la maniabilité est presque similaire. #row_endDeux boutons seulement sont utilisés : A pour les coups droits et B pour les lifts ; le bouton de lob a donc été écarté, ce qui enlève un peu de la subtilité du jeu, sans pour autant que cela soit dramatique. Les services, quant à eux, s'exécutent toujours de la même manière : une jauge de puissance. Il est évidemment possible de diriger ses frappes avec une très grand précision grâce à la croix, ce qui est l'essence même de la finesse du gameplay. Au niveau des persos, ça se gâte un peu. Ils sont assez maniables mais la vitesse a été de beaucoup revue à la baisse, ce qui gâche la fluidité de l'ensemble et rend le jeu beaucoup moins réaliste. C'est vraiment dommage, d'autant plus que l'intelligence artificielle des persos est elle aussi moindre ; vous aurez souvent envie de donner un bon gros coup de raquette dans la g***** de votre coéquipier en double ! Navrant... Néanmoins, ne nous alarmons pas, les sensations originelles sont bel et bien là, on les retrouve aisément au bout de quelques minutes de jeu et on apprécie le fait de pouvoir jouer partout à ce jeu mythique ! Virtua Tennis offre donc un gameplay sympa, mais incomplet, un défaut qu'il faudrait corriger dans un hypothétique second opus...

Graphismes et durée de vie 


C'est au niveau de son aspect graphique que Virtua Tennis perd un peu de sa valeur. Les développeurs ont essayé de garder les éléments principaux mais malheureusement le résultat n'est pas très bon. On retrouve les décors de VT2 dans des versions 'simplifiées' à l'extrême. Ainsi, les décors se ressemblent tous beaucoup, ils sont assez peu détaillés et les couleurs sont fades. De plus le gameplay est similaire quel que soit le court où l'on joue... Les persos ne sont pas très variés eux non plus, ils ont tous la même base graphique, ce qui fait qu'ils se ressemblent tous ; de surcroit, ils ne sont pas très bien réalisés, on est loin des détails d'un Street Fighter Alpha 3 ou même de Yoshi's Island... C'est terriblement décevant, mais le pire reste l'animation, qui est excécrable ; les mouvements sont très mal 'reliés' entre eux, ce qui donne une impression de saccadé très désagréable et assez rebutante quand on se lance dans le jeu. On aurait apprécié que les développeurs s'y appliquent un peu plus car de la part de Sega c'est plutôt inadmissible... Un petit mot sur le son, qui est très insignifiant. Les musiques et les bruitages ne sont nullement impressionnants, tout reste dans un registre on ne peut plus habituel...Snif... Cependant, la durée de vie de ce soft se révèle assez exceptionnelle pour un jeu de ce genre. Le mode World Tour y est pour beaucoup car il vous faudra une bonne dizaine d'heures de jeu avant de maîtriser parfaitements toutes les techniques offertes. Il vous faudra également un petit bout de temps avant de boucler le mode Tournament en Very Hard avec des matchs de 6 jeux ! Mais il ne faut tout de même pas oublier le mode 2 joueurs, très fun, et qui promet de beaux duels en perspective !



Conclusion

Virtua Tennis est un jeu correct, sans plus. Les sensations et les ressemblances avec son grand frère DC sont là, mais son aspect graphique pourra en rebuter certains ; en effet, le jeu pêche par ses décors simplistes et son animation horrible... Cependant la durée de vie est bonne et les fans devraient aimer !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy Advance
Editeur
  • THQ
Développeur
  • Altron Corp.
Genre
  • Sport
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   7 mars 2003
   8 octobre 2002
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016