Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Metroid Prime : Hunters
Par Warz et Pierrick, le 27 Novembre 2004

Première version de Warz mise à jour

NST aux commandes


Avant toute chose, il faut savoir que Metroid Prime : Hunters n'est pas développé par Retro Studios. En effet, le staff du studio géniteur des deux Metroid Prime Gamecube a découvert le jeu DS à l'E3 dernier, tout comme nous. Nintendo a donc repris les reines pour ce nouvel opus, le jeu étant développé en interne par Nintendo Software Technology (NST). Le jeu reste toutefois dans les mains d'une équipe américaine, NST étant le seul studio Nintendo annexe aux USA, responsable entre autres de Wave Race : Blue Storm ou encore - pour faire un bond dans le passé - de Super Mario 2 sur NES.

Démo technique pour NDS ?


La première chose qui frappe en voyant tourner le soft reste le rendu graphique. Même si la version présentée ne devait pas en être à un stade de développement trop avancé, elle l'était suffisamment pour se faire une idée des capacités purement techniques de la DS. Modélisation léchée, textures variées et ambiance visuelle de Metroid Prime GC restituée avec brio. Autant de points qui relèguent les tentatives plus ou moins hasardeuses de jeux 3D sur GBA au rang de sombres blagues. Le HUD du casque de Samus est identique à celui de Metroid Prime, affichant en transparence informations et interface de contrôle. Reste à voir, dans de prochaines versions, si les divers effets de reflets et autres éclaboussures au niveau du casque, renforçant l'immersion sur GC, seront ici implémentés. Les effets de lumière et autres explosions sont eux aussi bien rendus.
Côté animation, là encore, le tout est d'une fluidité exemplaire et ce, quel que soit le nombre d'éléments affichés simultanément. Enfin, au niveau du son, on est immédiatement projeté dans le jeu avec de nombreux effets sonores. Le bilan technique est dores et déjà enthousiasmant donc, même si pour des raisons de choix technologique, la machine n'intègre pas de filtrage de textures en hard comme sur N64. La finesse des textures s'en ressent donc quelque peu, avec une petite tendance à la pixellisation. Relativisons cependant, étant donné la taille des écrans, ce détail légèrement désagréable est quasi invisible.

Et l'esprit DS dans tout ça ?


Outre ces préoccupations purement techniques - et de second plan diront certains - les possibilités de la DS apportent leur lot de nouveautés côté gameplay. Alors que l'écran du haut affiche une carte des lieux 2D et quelques informations telles que le temps ou les détails des objets ramassés, l'écran tactile affichera le jeu en lui-même. C'est en effet à l'aide du stylet - ou de ses petits doigts musclés - que le « gamer » aguerri devra viser les adversaires belliqueux. Combiné à l'utilisation de la croix directionnelle pour les déplacements avant/arrière ainsi que les pas de côté, la maniabilité rappelle donc furieusement la configuration clavier/souris des FPS PC. Autant le dire tout de suite : nous allons devoir réapprendre à jouer.
Présenté la plupart du temps en configuration pour droitier dans les vidéos, que les gauchers se rassurent cependant: ils sera en effet possible d'utiliser les boutons situés à droite de la machine pour les déplacements, et d'user du stylet de la main gauche (voir analyse de la démo). Quant aux réfractaires aux idées originales, il sera toujours possible de jouer à la croix directionnelle et aux boutons, la visée se faisant comme dans Metroid Prime sur GC. Toujours concernant l'utilisation de l'écran tactile, il suffira de relâcher le stylet une fois la cible précisément pointée pour faire feu. Selon la durée de ciblage la salve sera soit un tir de base, soit un super tir. La transformation en morph ball, la pose de bombes, ainsi que le changement d'armes seront eux aussi réalisés par un simple effleurement de l'interface sur le HUD du casque. En ce qui concerne le confort de jeu sur la durée, il faut cependant rester méfiant. Les DS jouables lors de l'E3 étaient en effet fermement ancrées sur des socles, facilitant de ce fait l'utilisation du stylet ainsi que la prise en main de la machine.

Un Metroid multijoueur ?


C'est en effet ce qui ressort des différentes présentations de Metroid Prime : Hunters qui semble suivre les traces du mode multi de Metroid Prime 2 : Echoes GC. Bien que présenté en version jouable, très peu d'informations ont filtré au sujet des différents modes de jeu et du contenu. De source officielle, nous savons que le jeu profitera des capacités sans fil de la DS, autorisant jusqu'à 16 joueurs simultanément mais la démo n'est malheureusement jouable qu'à 4, et encore vous faudra-t-il être muni de 4 cartouches du jeu. De là à rêver à une option Online via des points d'accès WiFi, il n'y a qu'un pas. Concernant le mode solo aucune information d'importance n'a filtré. Un tel mode sera pourtant présent, à n'en pas douter. La démo présentée à l'E3 puis à Londres pour la presse Européenne était en effet solo uniquement. Le joueur était invité à traverser une sorte de laboratoire spatial pullulant de bestioles bien peu amicales. Le mystère reste donc entier sur un hypothétique scénario pour un mode de jeu reprenant les bases de Metroid Prime.

Update de Pierrick après son test de la démo livrée avec la console américaine :

La démo de Metroid


Petits veinards comme nous sommes nous avons pu dès cette semaine goûter aux joies de tenir en main un stylet et de contrôler avec ce dernier le regard de Samus.
La démo, offerte par Nintendo à tout acheteur de Nintendo DS américaine, permettra à ces derniers de se faire une idée de ce jeu développé par NST mais aussi de jouer jusqu'à 4 en multijoueur.


Les 3 modes de jeu pour les solitaires


Le mode un joueur propose 3 modes somme toute assez semblables, Regulator, Survivor et Morphball qui vous proposeront de vous mouvoir au milieu de ce qui ressemble à quelques salles d'un vaisseau spatial et de détruire 3 sortes d'ennemis différents, des ectoplasmes verts avides de s'accrocher à vous pour vous pomper votre énergie, de petites boules de piquants assez inoffensives et comme boss une autre Samus violette.
En Regulator, il vous faudra détruire tous les ennemis d'une salle afin de pouvoir accéder à la zone suivante. Certains ennemis (les pseudo fantômes verts) apparaissent sans crier garde au milieu des salles, attention !
En Survivor, vous devrez tuer le plus d'ennemis possible et au vue de l'IA dans cette démo, ça ne devrait pas vous poser de problèmes !
Enfin, en Morphball, vous devrez parcourir un petit parcours en boule, tuer quelques ennemis et ce malgré un mode de vue peu pratique.
Ces 3 petits modes solo, loin de vous permettre d'épancher votre envie de jouer vous permettent de vous familiariser avec le fonctionnement de Samus et son maniement.


Contrôle de jeu


Du coté du contrôle de jeu, tout le monde devrait y trouver son compte que vous soyez droitier ou gaucher.
Vous pourrez jouer avec le plan de jeu sur l'écran du haut et l'action sur l'écran tactile. Vous dirigerez alors les pas latéraux et la direction de Samus avec votre stylet, tirerez avec L et vous dirigerez avec le pad. La console est alors tenue par votre main gauche et ça peut sans entraînement quelque peu vous fatiguer ; la console pesant tout de même son poids. Le bouton de droite, A, sert à passer en mode missile et celui de gauche à vous mettre en boule.

Un mode assez semblable vous permet, toujours avec la même configuration, de tirer avec le stylet. Tapoter l'écran vous fera vous servir de votre arme. Ce mode et amusant mais pas des plus pratiques même s'il permet de viser avec aisance. En effet, si vous voulez straffer ou changer d'angle de vue, vous devez tirer un coup dans le vide ce qui vous fera perdre des munitions de roquettes si vous en tiriez précédemment...

Deux modes vous proposent de jouer avec boutons et pads (selon avec la main avec laquelle vous êtes la plus habile). Ce mode est quelque peu décevant puisqu'avec ce dernier, le contrôle de Samus est assez imprécis.

Un mode vous proposera de voir l'écran d'action en haut et le plan en bas. Tout sera alors géré par le stylet et L. Vous pourrez choisir de tirer des missiles ou non, de vous mettre en boule, vous orienterez le regard de Samus avec le stylet (ce qui vous permettra de savoir sur le plan vers quoi vous regardez) et vous vous déchaînerez avec L. C'est le mode qui s'est révélé être le plus efficace en multijoueur, la cadence de feu de L étant très supérieure à celle que l'on peut atteindre avec le stylet.

Pour les gauchers, sachez que le contrôle de jeu est inversé, X, Y, B et A vous serviront à vous mouvoir tout comme avec le pad, R vous permettra de tirer, et votre main gauche pourra manier le stylet.


En multijoueur



L'image “http://document.nintendo-difference.com/592/imgs/01.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Quatre arènes vous sont proposées en multijoueur. Sachez qu'il vous faudra autant de jeux que de joueurs pour jouer et non pas un seul du fait du caractère particulier du soft qui n'est disponible qu'en démo.
Nintendo France ne sait pas si le jeu fini permettra de jouer en multijoueur avec une seule cartouche ou non.
Un seul mode de jeu est disponible, le deathmatch. Chaque personne incarne une Samus colorée particulièrement même si 2 Samus sont sensiblement pareilles (bleue et violette). De nombreux bonus sont disséminés sur les maps, tirs de roquette, bouclier, régénération de vie...
A quatre, on rentre immédiatement dans le jeu, les joueurs sautent partout, essayent d'atteindre les missiles, tirent dans tous les sens, courrent vers les bonus sans perdre de vue que leur objectif est de vous anihiler ! Le vol de frag est bien sûr présent et il reste très jouissif de tuer 2 Samus qui se sont affaiblies entre elles


En conclusion

 Ce Metroid Prime : Hunters s'annonce donc d'ors et déjà comme l'un des meilleurs titres DS à venir. Ses atouts techniques, l'ambiance « Prime » qui semble parfaitement retranscrite et une utilisation sinon révolutionnaire, tout du moins intelligente, du stylet, en font un titre à surveiller de près. Le soft reste de toutes façons du jamais vu sur une portable et enterre largement la 3D de la N-Gage. La durée de vie du jeu est un mystère qu'il conviendra d'éclaircir mais avec cette démo, cette fluidité, cette facilité à l'immersion (en mutijoueur), Metroid semble être promis à un radieux avenir.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo Software Technology
Genre
  • FPS
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   5 mai 2006
   20 mars 2006
   1 juin 2006

Site officiel
http://www.metroidhunters.com/launch/index.jsp
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016