Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #90
En route vers l'E3 2019
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Nintendo  1 20/09/2019
20/09/2019
20/09/2019
Editeur Genre Divers
 Nintendo  Action - Aventure     Site officiel
6 commentaire(s)
switch
[E3 2019] Zelda : Link's Awakening débarque le 20 septembre sur Nintendo Switch, une nouveauté, une édition limitée et un amiibo annoncés

 Par klaus,
 le 11/06/2019 à 21H35

Annoncé durant le Nintendo Direct du 13 février dernier, le remake de The Legend of Zelda : Link's Awakening sur Switch a été de nouveau présenté aujourd'hui à l'occasion de l'E3 2019. Durant son Direct, Nintendo a diffusé une toute nouvelle bande-annonce, présentant bien sûr des séquences de gameplay montrant le tout nouveau style visuel de l'île Cocolint (où l'on retrouve bien évidemment les instruments de musique magiques, l'œuf du Poisson-Rêve, les ennemis venant de Super Mario comme les Goombas, les Chomps et les Plantes Piranha...) ainsi que des nouveautés, dont les carrelites (salles de donjon), gagnés au cours de l'aventure, que l'on pourra disposer dans un endroit où se trouve Igor (Dampé en anglais, personnage récurrent apparu pour la première fois dans Ocarina of Time), pour former des donjons-mosaïques afin d'atteindre différents objectifs. Ces donjons pourront être explorés librement et permettront de combattre des ennemis et récupérer des trésors plus ou moins rares. Il faudra bien sûr placer l'entrée du donjon, le carreau du boss puis toutes les autres salles comme on le souhaite. 

Le jeu sera disponible mondialement le 20 septembre, et Nintendo sortira le même jour un amiibo représentant le Link du remake. Il y aura d'ailleurs une compatibilité amiibo, qui permettra, en scannant n'importe quelle figurine représentant un personnage de The Legend of Zelda, de débloquer des carrelites pour les donjons-mosaïques (cinq différents au maximum). On pourra aussi en trouver d'autres avec les mini-jeux, tels que la pêche, le jeu dans le vent et la descente des rapides. Le nouvel amiibo Link permettra de faire apparaître l'Ombre de Link dans n'importe quel donjon-mosaïque. Après l'avoir battu, on pourra obtenir de nombreux rubis.

De plus, une édition limitée sera commercialisée en même temps que la version standard. En Europe, cette édition limitée comprendra une version physique de Link's Awakening, un artbook contenant des illustrations reprenant le style visual du remake et un boîtier SteelBook Game Boy exclusif. L'édition limitée américaine est nommée Dreamer Edition, et comprendra uniquement l'artbook en plus de l'exemplaire du jeu. Quant à la version japonaise, il en sera de même.

Nintendo a aussi présenté des séquences de gameplay pendant le Treehouse : Live de l'E3, où Eiji Aonuma était d'ailleurs présent. Nous avons notamment appris que le temple des couleurs, que l'on trouvait uniquement dans la version DX de Link's Awakening sur Game Boy Color, sera bien disponible dans le jeu sur Switch. Cette présentation a aussi montré un aperçu du village des Mouettes et des salles de donjons. Ci-dessous, vous pouvez visionner la bande-annonce de l'E3 ainsi que l'enregistrement complet de la présentation du jeu pendant le Treehouse : Live.

 

 

 

En bonus, voici une maquette de Link's Awakening exposée au stand Nintendo de l'E3, qui a été créée par Max Hancock :

 

 

 

Mise à jour : voici une vidéo officielle montrant la compatibilité avec le nouvel amiibo Link :

 

 

Voici aussi une vidéo officielle avec Eiji Aonuma, un comparatif avec la version d'origine sur Game Boy ainsi que d'autres séquences de gameplay issues de la démo jouable à l'E3 :

 

 

 

 

 

 

En marge de l'E3, nous avons aussi appris quelques anedcotes sur le développement du remake. Dans une interview accordée à IGN, le producteur de la série, Eiji Aonuma, a indiqué que lorsque son équipe commence à concevoir des remakes, ils ne pensent pas tout de suite au jeu qui sera concerné. Ils réfléchissent d'abord à une nouveauté qu'ils pourraient créer, et cette fois-ci, il s'agissait des carreaux (salles de donjons), permettant de faire des donjons-mosaïques. Ils ont ensuite trouvé que cette idée convenait parfaitement à Link's Awakening, et c'est donc cet épisode qui a eu droit à un remake. Les développeurs désiraient avant tout proposer une expérience nouvelle et rafraîchissante pour les fans. Si les donjons-mosaïques ont inspiré la réalisation de Link's Awakening sur Switch, c'est parce que beaucoup de donjons dans le jeu avaient une taille définie. Certaines salles pouvaient pouvaient en avoir deux autres connectées, ce qui donnait un aspect plutôt grand. Ainsi, pour les donjons-mosaïques, depuis la vue de dessus, il est très facile de voir ce qu'il y a dans une salle, puis de placer chacune d'elles dans les donjons-mosaïques et de les ajuster si nécessaire. 

Ensuite, dans une interview cette fois-ci accordée à Game Informer, Aonuma a parlé du fait qu'il est difficile de créer des donjons à partir de rien, et c'est pour cette raison qu'ils ont décidé de faire revenir Igor (Dampé en anglais, personnage récurrent de la série apparu pour la première fois dans Ocarine of Time). Grâce à lui, on pourra créer des donjons-mosaïques avec des défis à accomplir. Aonuma pense qu'étant donné que beaucoup de choses sont un peu mystérieuses à son sujet, cette image de donjon lui correspondait bien. Game Informer a aussi eu la bonne idée de l'interroger au sujet d'une éventuelle possibilité de partager des donjons en ligne à la façon de Super Mario Maker, mais le producteur n'a rien confirmé et a simplement déclaré qu'il pourra peut-être en parler un peu plus une autre fois. Pour finir, il a indiqué que l'équipe a été vraiment influencée par ce que les fans aiment vraiment, mais que concernant Zelda, il est difficile de créer des énigmes dans les donjons par soi-même (un Zelda Maker serait donc compliqué à produire). Aonuma le comprend d'ailleurs très bien, puisqu'il a été lui-même créateur de donjon pendant un certain temps. Les développeurs voulaient donc créer quelque chose qui soit facile à organiser pour tout le monde : réaménager des salles de donjons.

 



Afficher / Masquer les commentaires

6 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 00:17

C'est juste super mignon, en fait.
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 07:41

Le boîtier steelbook gameboy... trop beau !!! aaargh non je ne dois pas craquer pour les collector !!!
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 09:40

Autant j'étais encore un peu circonspect après le tout premier trailer, autant maintenant je suis vraiment emballé ! Et puis ce mode "Zelda Maker" s'annonce également très intéressant.

Enfin un vrai Zelda sur Switch ! smurf.gif
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 09:47

Je me rappelle de ma réaction au premier trailer, très enjoué pendant la cinématique, puis très perplexe devant la DA.
Maintenant que j'en ai vu un peu plus (pendant le Direct puis pendant le Treehouse), les graphismes ne gênent pas tant que ça au final. C'est rafraîchissant, mignon, et je ne doute pas qu'il y aura quand même des passages où je péterai un câble devant une énigme tordue rolleyes.gif
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 13:19

Je n'arrive toujours pas à accrocher à cet DA pâte à modeler/plastique de jouet. Mais j'ai néanmoins envie de revisiter Cocolint, ça fera comme avec Wind Waker: j'y jouerai en sachant que je vais saigner des yeux. damnerd.gif
a dit le mercredi 12 juin 2019 à 15:23

Aaaaah cette jaquette
Je suis persuadé que cette DA correspond parfaitement bien à l'univers et le nuance de la meilleure manière imaginable ! Que c'est meugnon sérieux !

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016